Catégories
Actualité Palestine

L'opposition syrienne appelle la communauté internationale à aider à obtenir un cessez-le-feu

La principale opposition syrienne a appelé samedi les grandes puissances à aider à conclure un cessez-le-feu à l'échelle nationale dans les mois à venir, alors que les pourparlers parrainés par l'ONU entre l'opposition et le gouvernement prenaient fin.

Hadi al-Bahra, le coprésident de l'opposition syrienne du Comité constitutionnel syrien a déclaré aux journalistes à Genève qu'il fallait un "effort international pour faire avancer le processus politique" à la fin des pourparlers d'une semaine.

Le comité de 45 membres, composé de représentants du gouvernement, de l'opposition et de la société civile, a pour mandat d'élaborer une nouvelle constitution menant à des élections supervisées par l'ONU.

L'envoyé spécial de l'ONU, Geir Pedersen, a déclaré qu'il y avait "de nombreux points de désaccord", mais aussi "un certain nombre de points communs". "Mon espoir est que le calme reste sur le terrain … nous verrons également des progrès", a-t-il déclaré lors d'un briefing.

Pedersen, faisant référence à un cessez-le-feu négocié par la Turquie et la Russie en mars dans le dernier bastion d'Idlib tenu par les rebelles, dans le nord-ouest de la Syrie, a déclaré qu'il "tenait dans l'ensemble" malgré les violations.

«  Les Syriens ne sont pas prêts à pardonner '': sans justice transitionnelle, la Syrie ne peut pas se reconstruire

Lire la suite "

Cependant, la dernière série de discussions s'est terminée sans même un accord sur l'ordre du jour ou la date de la prochaine session.

Bahra a déclaré que tant qu’il n’y aurait pas de cessez-le-feu à l’échelle nationale, le processus politique resterait bloqué.

Il était de la responsabilité de la communauté internationale et des pays soutenant l'une ou l'autre des parties en guerre de faire pression pour un cessez-le-feu complet et permanent, a-t-il déclaré.

"Quand nous verrons cela arriver, nous verrons le processus politique avancer plus rapidement, car toutes les parties sauront qu'il n'y a aucun moyen pour elles de remporter une victoire finale sur le plan militaire", a-t-il déclaré.

Des troupes américaines, russes et turques ainsi que des milices iraniennes sont présentes en Syrie, a déclaré Bahra.

"Ils ne permettront à aucune des parties de remporter la victoire. Je m'attends à ce que, dans les mois à venir, nous assistions à un cessez-le-feu complet et global dans toute la Syrie, puis nous verrons plus d'efforts internationaux pour faire avancer le processus politique pour y parvenir. allez plus vite », a-t-il ajouté.

Une source de la délégation du gouvernement syrien a quant à elle déclaré à l'agence de presse d'Etat syrienne SANA que la délégation était "désireuse de continuer à travailler ouvertement lors des prochains cycles".

Le Comité constitutionnel a été créé en septembre de l’année dernière et s’est réuni pour la première fois un mois plus tard, mais le désaccord sur l’ordre du jour et la pandémie ont empêché d’autres réunions jusqu’à cette semaine.

Les Nations Unies s'efforcent depuis plus de neuf ans de favoriser une résolution politique de la guerre civile en Syrie, qui a tué plus de 380 000 personnes et déplacé plus de 11 millions de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *